Vous n’êtes pas connecté.

  • “Diabolo” a initié cette discussion

Messages: 232

Date d’inscription: 23.01.2014

Localisation: Valbonne

Travail: Informaticien

  • Envoyer un message privé

1

15. 02. 2016, 14:45

De la diabolisation de la masturbation

Sur ce lien certains moyens mis en oeuvre à l'époque, pour nous éviter les plaisirs solitaires.
Le moins qu'on puisse dire c'est que l'imagination est sans limites quand il s'agit de torturer les autres !!! :S
Signature de ”Diabolo“ Le prépuce n'est pas l'emballage, c'est la friandise !!!

"No pain, no gain !"

Argh, plus d'encre dans le clavier...

2 membres ont remerciés l’auteur pour ce message.

Remerciements :

bech (15.02.2016), Nicolas (21.02.2016)

Messages: 1 005

Date d’inscription: 18.01.2014

Localisation: Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

  • Envoyer un message privé

2

15. 02. 2016, 21:38

Diabolo qui a trouvé un sujet pour parler de diabolisation :D

Effectivement, certains appareils sont pas mal élaborés dans le genre engin de torture.

Il semble que ce soit plus pour lutter contre les érections quelle qu'en soit la cause.

Ça se portait de nuit aussi ?
Signature de ”bech“ Parce qu'en france aussi, certains sont circoncis sans l'avoir choisi
http://nouvellepeau.free.fr/
le premier site web en français dédié à la restauration du prépuce.

Messages: 632

Date d’inscription: 15.12.2013

Localisation: Paris

Travail: Progressiste

  • Envoyer un message privé

3

21. 02. 2016, 13:31

Eh oui, c'est bien triste.

N'oublions pas ce qu'écrivait ce cher Dr Kellogg à la fin du 19ème siècle :

Citation

Un remède [contre la masturbation] presque toujours efficace chez les jeunes garçons est la circoncision, particulièrement lorsqu’il y a n’importe quel degré de phimosis. L’opération doit être faite par un chirurgien sans administrer d’anesthésique, car la douleur de courte durée qui accompagne l’opération aura un effet salutaire sur l’esprit, surtout si elle est associée à l’idée de punition (…). La douleur qui continue pendant plusieurs semaines interrompt la pratique [de la masturbation], et si elle n’était pas devenue trop solidement ancrée auparavant, elle peut être oubliée et non reprise.

Pour ce qui est des femmes, l’auteur a découvert que l’application de phénol pur sur le clitoris était un excellent moyen de maîtriser l’excitation anormale, et de prévenir la récidive de la pratique chez celles dont la détermination est devenue si affaiblie que le patient est incapable de se maîtriser.


:pinch:
Signature de ”Nicolas“ Mon corps, mon droit ! - Ma restauration du prépuce.

Social bookmarks