Vous n’êtes pas connecté.

  • “Diabolo” a initié cette discussion

Messages: 232

Date d’inscription: 23.01.2014

Localisation: Valbonne

Travail: Informaticien

  • Envoyer un message privé

1

03. 03. 2016, 15:34

L'éthique de l'excision

C'est le titre d'un article fort intérressant dans le "Charlie Hebdo" de cette semaine.

Je vous fais part de quelques extraits, pour ceux qui voudraient lire l'article en entier vous savez ce qu'il vous reste à faire ;-)

" ... "journal of medical ethics" ...deux gynecos favorables à des excisions "minimalistes" au nom d'un "compromis" permettant de préserver les "traditions culturelles et religieuses" tout en restant civilisés !!!

.. ces deux experts en ethique médicale ... imbattables en finasseries sémantiques ... répugnent à employer le terme "mutilation" ... préférant parler d'"altération genitale" ... mais je doute que le fait de passer un coup de langue de bois sur le clitoris avant de le trancher rende l'opération plus agréable. Ni plus justifiable.


Avec toujours ce leitmotive : "il est préférable que cela se passe en milieu médical - avec honoraires libres ... de voir dans l'excision un potentiel équivalent féminin du bien juteux buziness de la circoncision..."

"1 femme sur 3 subit des violences conjugales aux USA (viol, coups, insultes) ... Ne serait-il pas préférable que cela se passe en milieu médical ?"

"... beau sujet de reflexion ...nouvelle idée révolutionnaire : le viol minimaliste ... on aimerait bien avoir quelques éclaircissements sur ce fascinant concept de mutilation "a minima"

"les indiens ... qui scalpaient ... pratiquaient-ils la décapitation minimaliste?" "... peut-on considérer que la circoncision ... est une sorte de castration minimaliste?"

Ha oui j'allais oublier : il s'agit des docteurs (le terme m'écorche la bouche le clavier tellement j'ai envie de les appeler des bouchers X( ) Kavita Shayh Arora et Allan J. Jacobs de Cleverland dans l'Ohio.
Signature de ”Diabolo“ Le prépuce n'est pas l'emballage, c'est la friandise !!!

"No pain, no gain !"

Argh, plus d'encre dans le clavier...

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Nicolas (04.03.2016)

Messages: 631

Date d’inscription: 15.12.2013

Localisation: Paris

Travail: Progressiste

  • Envoyer un message privé

2

04. 03. 2016, 14:49

Oui c'est l'article qui a fait polémique ce mois-ci : Polémique aux Etats-Unis : deux gynécologues favorables aux excisions «minimalistes»

Lire la critique de Brian Earp, spécialiste en éthique : In defence of genital autonomy for children

Ou encore la critique de Martin Winckler : Quelques réflexions médicales et éthiques

Personnellement, ce qui me choque n'est pas l'utilisation du terme "altération" (une atteinte sans perte de tissu n'est pas une mutilation, même si l'OMS classifie toute atteinte sur le sexe féminin comme mutilation), mais bien qu'ils soient favorables à certaines formes d'altérations. De même qu'ils sont ouverts à la circoncision des enfants (voir cet article des mêmes auteurs), mais le contraire aurait été étonnant.

Du coup, leur logique c'est : "puisque l'ablation du prépuce des petits garçons est ok, pourquoi une pratique équivalente ne serait pas ok pour les filles ? Il ne faut pas faire de discrimination !"

Logique qui se tient totalement dès lors que tu es pro circoncision des petits garçons et que tu ne veux pas faire de discrimination.

C'est exactement le danger sur lequel les pédiatres allemands avaient attiré l'attention à l'époque du débat sur la circoncision en Allemagne :

Citation

L’actuel projet de loi du gouvernement fédéral sur l’étendue des soins et de la surveillance de l’enfant dans le cas de la circoncision masculine ouvre de façon non intentionnelle la voie à des demandes de légalisation de la circoncision pour les fillettes. Le Bureau Central pour les Questions de points de vue dans le monde de l’Eglise Evangélique d’Allemagne (die Zentralstelle für Weltanschauungsfragen der evangelischen Kirche in Deutschland) a souligné cela dans un document de Septembre 2012 :http://www.ekd.de/ezw/Publikationen_2762.php. Et bien sur, Mohamed Kandeel (également orthographié ‘Kandil’), professeur de gynécologie et d’obstétrique à l’université de Menofiya, en Egypte, exige une légalisation mondiale des mutilations génitales féminines (FGM) de type 1a et 1b, ce qui signifie la seule ablation du capuchon clitoridien (prépuce clitoridien) (type 1a), ou avec le clitoris (type 1b). Il prétend qu’aucune conséquence négative ne peut être prouvée pour les femmes affectées, et que par conséquent il est incompréhensible que la circoncision des garçons soit permise mais celle des filles interdite dans le monde entier. En gros, la circoncision masculine est comparable avec les FGM de types 1a et 1b, que l’école de loi islamique de Schafi défend. (Female circumcision: Limiting the harm - F1000Research).

Voir : L'Association Allemande de Pédiatrie condamne la circoncision

Brian Earp utilise lui-même le terme d'altération, mais se positionne contre toutes altérations quel que soit le sexe de l'enfant :

Citation

I suggest that children of whatever sex or gender should be free from having healthy parts of their most intimate sexual organs either damaged or removed, before they can understand what is at stake in such an intervention and agree to it themselves.

Voilà :thumbup:

Bref, en fait la logique des deux américains se tient, tout comme celle de Brian Earp. Ce qui n'est pas logique, c'est de rejeter toutes formes d'altération sur tel sexe, mais de les accepter chez un autre sexe : le fameux "double standard".

Citation

Droit au Corps plaide pour une approche universaliste des mutilations sexuelles : la communauté mondiale ne se doit-elle pas de protéger tous les enfants de manière égale, quel que soit leur genre ?

Tiré de la vision de Droit au Corps.
Signature de ”Nicolas“ Mon corps, mon droit ! - Ma restauration du prépuce.

  • “Diabolo” a initié cette discussion

Messages: 232

Date d’inscription: 23.01.2014

Localisation: Valbonne

Travail: Informaticien

  • Envoyer un message privé

3

07. 03. 2016, 09:43

Effectivement, dans leur résonnement mutilateur, ces deux "médecins" américains tiennent la route ... ce sont les gouvernements qui ne la tiennent pas !!! :evil:

D'un côté, des lois existent mais les lobbies et les groupes religieux pèsent de tout leur poids pour les faire abroger.

De l'autre, pour ne pas "froisser" ces "groupes", les gouvernements ferment les yeux et aucune sanction n'est prise à l'encontre de ces "barbares" qui se targuent, en plus de ça, de vouloir généraliser/mondialiser ces pratiques au nom de leur religion ou de leur rites et coutumes.

Sans compter le business que celà représente ... on sait que la compassion a tendence à fondre comme neige au soleil dès qu'il y a un revenu substanciel en ligne de mire.

Les uns poussent au cul et les autres laissent faire ... bien d'autres chats à fouetter :huh:
Signature de ”Diabolo“ Le prépuce n'est pas l'emballage, c'est la friandise !!!

"No pain, no gain !"

Argh, plus d'encre dans le clavier...