Vous n’êtes pas connecté.

1

31. 01. 2014, 01:57

Attention à ce que nous restions toujours cohérents

En réanalysant plus en détail la rediffusion de l'audition de l'APCE, on s’aperçoit que nous avons fait une erreur ( minime certes mais une erreur certaine ) au niveau de la qualification de la mutilation et cette tout petite erreur à immédiatement été analysée de manière absolument pertinente par nos ennemis qui s'en sont servit pour nous discréditer en montrant notre incohérence et en concluant implicitement qu'ils ne "peuvent" ( alors qu'en réalité bien évidement, c'est surtout qu'ils ne veulent ) donc pas nous suivre puisque nous-mêmes ne savons pas de quoi nous parlons selon eux. ( Et le problème, c'est que j'ai vérifié et que sur ce point qui est certes extrêmement subalterne mais tout de même, ils n'ont pas inventé, ils nous ont bien cité sans trahison, bref, ils ont de fait raison objectivement, même si c'est spécieux ). J'en tire plusieurs conclusion :

1- Déjà, cela prouve que nos ennemis ne sont absolument pas des crétins endoctrinés incapables d'analyse, récitant par cœur, mais bel et bien des monstres intelligents ( et donc réellement dangereux ) qui s'adaptent extrêmement vite, animés par la réelle VOLONTÉ de malfaisance.

2- Cela démontre que nous n'avons pas mis au point correctement une position officielle assez générale et diffusée

3- Cela montra malheureusement aussi que malgré le fait qu'ils soient de bonne foi dans le but de lutter contre ce crime, des intactivistes ne sont pas assez rigoureux dans leur raisonnement et ouvrent certainement bien malgré eux, des brèches dans nos positions, où immédiatement nos ennemis s'introduisent.


Des intactivistes ( nordiques ) ont effectivement qualifié la mutilation de "mutilation" mais A CONDITION ( et c'est là qu'ils achoppent ), qu'il n'y ait pas de "raison médicale" à mutiler. Et effectivement, cela est IDIOT ( même si ça vient réellement d'intactivistes que je respecte ), une mutilation est une mutilation indépendamment des motivations qui la sous-tendent. Elle ne peut PAS l'être "à condition", ils n'ont pas réfléchis où bien ils ont cherché à finasser de trop et du coup on se retrouve dans la m..... Parce que nos ennemis ont maintenant beau jeux de pérorer que nous ne savons pas de quoi nous parlons ou bien que nous somme incohérents et que bien sur, on ne peut DONC pas nous suivre.

Il nous faut VRAIMENT faire TRÈS attention aux position que nous prenons, si ce genre de conneries devenaient trop courantes, nous pourrions réellement être discrédités, le sujet est trop sensible pour qu'on puisse se permettre la MOINDRE approximation dans les raisonnements.

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

2

31. 01. 2014, 15:19

1- Déjà, cela prouve que nos ennemis ne sont absolument pas des crétins endoctrinés incapables d'analyse, récitant par cœur, mais bel et bien des monstres intelligents ( et donc réellement dangereux ) qui s'adaptent extrêmement vite, animés par la réelle VOLONTÉ de malfaisance.
Je ne suis pas d'accord avec ces qualificatifs. Ils ont une réelle volonté de bienfaisance mais se mentent par des subterfuges intellectuels sur les conséquences physiques et psychiques du geste.
Mais réellement ils ont l'impression de bien faire: obéir à un commandement et accueillir l'enfant dans sa communauté.
Ils ne sont pas des monstres.

Je ne désire pas que ce forum soit identifié comme plate-forme d'expression pour des supposés anti-sémites. Et nous savons comment il est simple d'élever ce reproche. Les mots ennemis, crétins, monstres, malfaisance, ne sont pas adaptés à un débat constructif.

Quant au terme de mutilation. Une circoncision incontournable pour motifs médicaux, est un mal pour un bien, et ne mérite donc pas le qualificatif de mutilation.
Sinon, l'ablation inutile d'une partie saie et fonctionnelle du corps est bel et bien une mutilation.
Signature de ”caillou“ Caillou, la cinquantaine entamée, intact.

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Aurelien Intactiviste (01.02.2014)

3

31. 01. 2014, 15:48

Bah, nous ne voyons pas les choses de la même façon, c'est pas grave, je vous considère tout de même comme des intactivistes, je pense simplement que vous êtes dans l'erreur sur l'analyse de la réalité ( c'est un peu le genre de divergence que nous avons Nicolas et moi ) mais tant que globalement nous travaillons effectivement à la fin de ce crime abominable, ça me va. ( une fois qu'il aura réellement été totalement éradiquée, je me séparerais intellectuellement de vous pour des raison d’exigence cognitive mais ce sera sans rancœur de mon coté, je suis tolérant avec ceux qui ne voient pas les choses comme moi ). Pour l'instant, je place l'urgence de protéger les enfants devant la rigueur de mes conceptions et je m’allie avec n'importe qui, quelque ses conceptions intellectuelles, tant qu'il va dans le sens de la fin de cette abomination que j’exècre plus que tout au monde. Donc bref, pas de problème entre nous de mon coté en tous cas, si vous ne pensez pas comme moi, ce n'est pas grave.

Il n'empêche que du point de vue intactiviste, si vous regardez les choses en face, cette "erreur" sémantique que vous contestez a tout même servit "nos" ( ou devrais-je alors maintenant plutôt dire "mes", si je vous ais bien compris ) ennemis et cela vient même d'être relevé dans "The Washington Times
January 28, 2014" où ils écrivent :

Dr. Bernard Lobel, a French urologist and surgeon who has seen “1,000 penises a year” in his professional practice, rejected the idea that circumcision deforms the male organ. How can people say circumcision for religious reasons is mutilation, but circumcision for medical reasons is not? he asked. It is “not a question of mutilation.”

Vous voyez, ça n'a pas trainé ....

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

4

31. 01. 2014, 16:13

Je ne vois pas de contradiction.
Une mutilation en est une, quand elle est médicalement inutile. C'est ce que disent les danois.
Quand c'est pour repousser un mal (cancer) elle est utilse. puisqu'indispensable.
Sinon le mot n'a pas de sens. Si couper c'est mutiler, alors il faut trouver autre chose, pour discerner ce qui est acceptable de ce qui doit être repoussé comme inadmissible.

STP pense à l'impression que nous laissons sur les lecteurs.
Une position extrême ne rassemblera que peu de monde. Si on veut avancer, il faut être habile et respectueux. même de la partie adverse, qui ne sont pas nos ennemis. Nous on veut discourir avec eus, eux ne veulent pas, parce qu'ils savent qu'ils perdront.

Traiter quelqu'un d'ennemi, c'est ne plus vouloir le dialogue. Laissons-leur ce rôle. Ce sera leur image qui en pâtira.
Signature de ”caillou“ Caillou, la cinquantaine entamée, intact.

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer

2 membres ont remerciés l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Aurelien Intactiviste (01.02.2014), Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 84

Date d’inscription: 11.01.2014

Localisation: Bruxelles

Travail: laboratoire

  • Envoyer un message privé

5

31. 01. 2014, 18:26

Je suis fatigué, épuisé de voir, ''pour des raisons médicales'', oui, on peut pratiquer des circoncisions.

Certains chirurgiens ne sont pas au courant non plus des différentes possibilités de plasties du prépuce, avec la réaction: ''on fait comme d'habitude'', ou '' je ne vais plus changer de méthode maintenant en fin de carrière, on a toujours fait comme cela.!

Le mot magique ou tout est permis: phimosis.

Pour moi à mes 12 ans j'avais compris que ce mot était une prise d'otage, et que cela ne présageait rien de bon.

Phimosis, il y a 8 ou 9 méthodes douces pour régler le problème.
Méthodes douces, dicrète, respectueuse du jeune.

Souvent c'est sur des mineurs d'age qui on impose cette solution, souvent même à un âge ou le jeune ne sait pas se renseigner, ne s'est parfois pas encore masturbé (il risquerait de régler son problème lui même), ne sait pas se défendre.
Entre 6 et 12 ans, ce n'est plus un bébé, donc les mères sont moins rétissantes, et il n'a pas la capacité de comprendre ce que l'on vas lui faire, on en profite de cet état de vulnérabilité.

C'est ignoble

Dans de nombreux cas, les enfants ou les jeunes n'ont pas eu le minimum d'explications nécessaires, c'est plus facile mutiler que de donner des explications gènantes pour les adultes.

Il faudrait détruire l'image que phimosis = opération et faire passer que cette vue est celle du siècle passé.


Il faudrait aussi une brochure explicative téléchargeable pour les jeunes a partir de 13 ans , pour qu'ils aient les informations des solutions au sujet du phimosis.

sur une classe de 20 garçons de 16 ans 3, ont un phimosis.
Pourtant, ils sont tout fait normaux!!! chacun a le droit de grandir a son rythme.

Encore une solution, arrèter de se braquer pour le phimosis et laisser faire la nature comme cela devrait se passer.

L'homme est le seul mamifère ou règne l'obsession et la mutilation du prépuce

Ce message a été modifié 1 fois, dernière modification par “fw190a” (31.01.2014, 18:44)


2 membres ont remerciés l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017), OCP66C4 (17.03.2017)

6

31. 01. 2014, 18:53

Il faudrait détruire l'image que phimosis = opération


Voilà l'éducation à faire, dans la population.
L'étroitesse du prépuce dans les premières années est un état de développement normal et naturel.
Un phimosis est une situation pathologique qui empêche ou empêchera sûrement le prépuce de se décalotter. Cette situation peut venir d'une maladie auto-immune ou d'essais infructueix de décalottage avant l'heure qui ont laissé des fissures cicatrisées et altéré l'elasticité naturelle de ces tissus.

Question : Quand a-t-il besoin d'être décalottable?
Réponse : Lors du premier rapport et pas avant.

Le prépuce n'engendre pas de problème d'hygiène, au contraire de ce qu'affirmait, à Strasbourg, Monsieur Bernard Lobel, urologue juif de son état, .
L'urine est stérile et un bain par semaine, voire plus, suffit pour entretenir la propreté d'un enfant. On faisait comment dans le milieu du 20ième, sans salle de bains et douche quotidienne ?

Bref, le terme de phimosis n'est pas approprié à décrire l'étroitesse du prépuce juvénile, qui est un état normal.
Signature de ”caillou“ Caillou, la cinquantaine entamée, intact.

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer

Messages: 84

Date d’inscription: 11.01.2014

Localisation: Bruxelles

Travail: laboratoire

  • Envoyer un message privé

7

31. 01. 2014, 23:45

Bonsoir Caillou

j'ai vu pour la première fois de ma vie mon gland à l'age de 16 ans.
Je me suis demandé quelle est cette chose bizarre d'une forme si particulière.
Durant ces 16 ans sans nettoyage du gland, je n'ai jamais jamais eu d'inffections ni de maladies au niveau des organes sexuels.

Tu dis caillou, quand faut il pouvoir décalotter?, lors du premier rapport.

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi, cela ne pose pas de problème d'avoir un rapport sans savoir décalotter, cela se passe même très bien, et sans aucune douleur.

Mais au fur et a mesure des relations sexuelles, le prépuce va se détendre naturellement a force de sollicitations mécaniques.

8

01. 02. 2014, 08:00

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi
Bien, je vais essayer d'êter moins vindicatif.
Ci-dessous la courbe de Oster ( 1968 ) . Il avait étudié la distribution statistique de l'âge auquel le prépuce devient rétractible.

Si l'on convient que la masturbation intervient vers 13 ans, alors 25% der garçons ne sont pas encore rétractibles.
Le plaisir de la masturbation venant surtout du mouvement de déroulement et enroulement du prépuce sur le gland, on peut s'attendre que ces garçons découvrent le plaisir sexuel un peu plus tard, en moyenne évidemment.
Cet état ne nécessite aucune opération.

Cet état n'est toujours pas un phimosis. Il faut tordre le cou à ce terme mal employé.

L'application pendant quelques semaines d'une pommade à base de corticoides va détendre les tissus et permettre le décalottage.

Alors, oui, tu as raison on peut avoir des rapports sans être décalottable, mais ces hommes disent que c'était de bien moindre qualité que plus tard, une fois décalottés, ou du moins avec un prépuce mobile.
caillou a attaché l’image suivante :
  • IMG1.jpg
Signature de ”caillou“ Caillou, la cinquantaine entamée, intact.

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer

9

01. 02. 2014, 19:38

Citation

Une mutilation en est une, quand elle est médicalement inutile. C'est ce que disent les danois.
C’est ce qu’ils disent certes [edit : outrance]. Et c’est bien là le problème, parce que du coup les pros-circ se jettent dans la brèche et ils ont beau jeux alors de nous balancer nos propres contradiction en pleine gueule, puisque finalement nous refusons alors NOUS-MEMES la qualification de mutilation au MEME geste qu’on leur reproche ! [edit : outrance] n’importe qui d’un peu intelligent va immédiatement en conclure que nous sommes de mauvaise foi contre eux !

Citation

Quand c'est pour repousser un mal (cancer) elle est utilse. puisqu'indispensable.
Oui mais ce n’est PAS une raison pour refuser de la QUALIFIER ! C’est là que nous allons dans le mur par INCOHERENCE ! C’est TRES GRAVE quand nous sommes en train de nous battre à coups d’arguments, ça peut foutre par terre des années d’efforts en une phrase ! Là, encore, ça va que c’est passé à peu près bien malgré tout mais ce genre de connerie est VRAIMENT à EVITER comme la peste !

Citation

Sinon le mot n'a pas de sens.
Mais au CONTRAIRE ! Le mot mutilation, JUSTEMENT, a et DOIT avoir son sens OBJECTF ! Il ne peut donc SURTOUT PAS dépendre des motivations du geste, sinon, SI JAMAIS on acceptait ça, alors là, IMMEDIATEMENT, ils nous rétorqueraient ( et ils auraient RAISON ), que c’est NOUS qui aurions arbitrairement décidé des motivations bonnes ou mauvaises, et ils nous OBLIGERAIENT alors à aller sur le fond, sur le terrain religieux pour démontrer qu’elle ne serait pas bonne dans ce contexte et là, bien évidemment, ils nous MASSACRERAIENT sans la moindre difficulté, puisque c’est leur terrain de prédilection ! Vous pensez bien que dans ce contexte, ils ont depuis des années des DIZAINES d’arguments INDEBOULONNABLES et qu’il ne faut SURTOUT JAMAIS qu’on s’y laisse entraîner ! Il faut ABSOLUMENT qu’on se TIENNE au sens OBJECTF du mot et qu’on esquive au contraire systématiquement toute tentative d’en sortire par quelque biais que ce soit.

Vous pouvez être SUR que dorset déjà, les pro-circ travaillent sur ce sujet en ce moment même, forts de cette nouvelle approche, maintenant qu’ils ont réussit à y glisser un coin. C’est une énorme erreur stratégique de notre coté, espérons que ça pourra être réparé…

Citation

Si couper c'est mutiler, alors il faut trouver autre chose, pour discerner ce qui est acceptable de ce qui doit être repoussé comme inadmissible.
Mais ça a TOUJOURS été très CLAIR, c’est la DEHONTOLIE qui détermine si une mutilation est criminelle ou non. Il ne faut SURTOUT JAMAIS toucher à ça ! C’est à dire que normalement, il est INTERDIT de mutiler une personne sans un libre consentement éclairé PREALABLE, en dehors d’un éventuel cas d’urgence médicale, à tenter de désengager un pronostique vital. ( Attention, TOUS LES MOTS ici sont pesés au femto Gramme, il ne faut JAMAIS accepter d’y retoucher QUOI QUE CE SOIT, sinon c’est la porte ouverte … )

Citation

STP pense à l'impression que nous laissons sur les lecteurs.
Mais je ne pense qu’à ça … L’impression que nous avons laissée aux auditeurs avec cette [edit : outrance] de définition incohérente est CATASTROPHIQUE …

Citation

Une position extrême ne rassemblera que peu de monde.
[edit : outrance et hors propos]

Citation

Si on veut avancer, il faut être habile et respectueux.
Oui, ça c’est recevable, c’est d’ailleurs le sempiternel débat que nous avons ensembles Nicolas et moi, je suis d’accord que s’il s’agit de stratégie, nous pouvons en effet, « faire de la com », si tu vois ce que je veux dire …

Citation

même de la partie adverse, qui ne sont pas nos ennemis.

Là, désolé, mais je ne pourrais jamais te suivre jusque-là, moi ils SONT mes ENNEMIS A MORT, à tel point que j’accepterais de m’allier avec n’importe qui d’autre qui accepterait de les combattre avec moi. Il ne peut PAS exister quelque chose au monde que je haïsse d’avantage que cette mutilation, ne me demande pas de justification, je n’en ais pas, c’est PHOBIQUE VISCERAL chez moi, c’est ma NATURE la plus FONDAMENTALE, c’est un AXIOME de ma constitution mentale profonde.

Citation

Traiter quelqu'un d'ennemi, c'est ne plus vouloir le dialogue. Laissons-leur ce rôle. Ce sera leur image qui en pâtira.
On peut le tenter stratégiquement mais nous mentons alors et pourquoi pas si ça nous donne la victoire, il faut juste le savoir…

10

01. 02. 2014, 19:54

Citation

Pour moi à mes 12 ans j'avais compris que ce mot était une prise d'otage, et que cela ne présageait rien de bon.
ABSOLUMENT ! Moi aussi je l’avais compris même avant, C’est la TARTE A LA CREME des [edit : outrance] !

Il faut refuser jusqu’à son EXISTENCE ! Moi, je POSE que le « phimosis » ça N’EXISTE PAS !

Citation

Il faudrait détruire l'image que phimosis = opération et faire passer que cette vue est celle du siècle passé.
[edit : propos outranciers]

Dans quelques années, je pense que nous aurons réussit ça petit à petit grâce à la « soft power » mais c’est clair que c’est un chantier…

Citation

Il faudrait aussi une brochure explicative téléchargeable pour les jeunes a partir de 13 ans , pour qu'ils aient les informations des solutions au sujet du phimosis.
Là, ATTENTION, c’est une arme à double tranchants, je ne suis pas pour. Je suis bien plus pour la « soft power » dans ce domaine. Il faut qu’on arrive à faire lier dans l’esprit du publique phimosis
et [edit : outrance], ce sera bien plus efficace.

Citation

sur une classe de 20 garçons de 16 ans 3, ont un phimosis.

Pourtant, ils sont tout fait normaux!!! chacun a le droit de grandir a son rythme.
C’est bien pour cela que la meilleur approche, c’est de REFUSER l’existence même du « phimosis » [edit : outrance]

11

01. 02. 2014, 20:00

Citation




Question : Quand a-t-il besoin d'être décalottable?

Réponse : Lors du premier rapport et pas avant.


NON ! Même PAS !

La bonne réponse c’est :

« JAMAIS avant que la PERSONNE ne le décide pour ELLE-MËME »

Attention, tu manques de rigueur dans tes positions…

Messages: 953

Date d’inscription: 18.01.2014

Localisation: Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

  • Envoyer un message privé

12

01. 02. 2014, 23:32

Un peu extrême quand même la censure des 3 messages de timote16. Peut être aurais-je mieux fait d'y répondre avant de m'occuper du sujet sur le débat européen.

Je lui aurai tout d'abord conseillé de soigner son orthographe, quitte à éditer ses messages une fois publiés.

Sur le fond, pas d'accord avec lui pour contester le terme "phimosis". Ce n'est pas le mot qui pose un problème.
Tu (caillou) as publié la courbe de proportion des prépuces non rétractables en fonction de l'âge.

Je vois que vers l'âge de 9 ans, les prépuces non rétractables sont majoritaires. Et des pénis qui se terminaient par un joli bout de tuyau comme le mien, c'était ce qu'avaient aussi mes camarades de fin d'école primaire. Le vrai problème, c'est qu'à une époque, on pouvait circoncire des enfants jeunes pour un détail anatomique qui était fréquent à cet âge là. Il venait de la précipitation visant à opérer des enfants jeunes plutôt que de laisser faire la nature et de s'occuper plus tard des moins nombreux prépuces encore serrés à 16 ou 18 ans. Le terme employé pour désigner un détail anatomique est secondaire.

timote16 semble très mal vivre sa circoncision. Beaucoup plus mal que moi qui ne me suis posé des questions qu'assez tard. Il propose de traiter les urologue de pédo.... (je ne me souviens plus du terme insultant qu'il a trouvé).

Par rapport à ça, je lui aurai répondu qu'on est ici entre nous sur un forum assez particulier puisque par rapport à la question centrale "la circoncision est elle un bien ou un mal ?" tous les participants sont supposés avoir la même réponse.

Je lui aurai répondu que ce terme insultant pouvait passer pour des discussions entre nous (même pas a priori), mais qu'il n'est pas pédagogique vis à vis du grand public. J'ai lu ailleurs qu'un urologue gagne 1000 € pour faire une circoncision, alors qu'il n'en récupérerait que 50 pour quelques bons conseils lors d'une consultation. Ce genre d'explication me semble avoir plus de crédibilité que des insultes.
Signature de ”bech“ Parce qu'en france aussi, certains sont circoncis sans l'avoir choisi
http://nouvellepeau.free.fr/
le premier site web en français dédié à la restauration du prépuce.

13

02. 02. 2014, 08:47

Un peu extrême quand même la censure des 3 messages de timote16. Peut être aurais-je mieux fait d'y répondre avant de m'occuper du sujet sur le débat européen.


Nous avons une charte que chaque inscrit est sensé avoir lu et accepté avant inscription (voir en bas de page: conditions d'utilisation ). Nous avons, forts de l'expérience dans les fora sociaux, veillé à la rédiger de telle façon, qu'une certaine qualité d'échange reste possible.


Quelle est la visée de ce forum? d'abord donner un espace à ceux qui veulent témoigner de leur circoncision, ensuite rendre possible une entre-aide, rassembler de l'info, et tout cela de façon sérieuse.

Pour avoir assez d'expérience dans la gestion d'autres fora, je refuse d'essayer de raisonner quelqu'un qui d'emblée emploit un vocabulaire aussi cru (pédocriminel, découpeurs d'enfants). Des attaques ad hominem (idiots, connerie), et des attaques dirigées vers la religion, en général, sont également inacceptables et peu opportunes, puisque l'on clive ainsi également des croyants peu enclins à respecter cette tradition.

Dénoncer un acte et ses motivations est une autre chose, et ceci est possible ici.

Quant au statut de victime de timoté16, un mal n'en justifie pas un autre. Un mal-être par rapport à une circoncision vécue ne justifie pas ni l'invective, ni l'insulte. D'autre part, le fait d'avoir en face des défenseurs de mauvaise foi, ne justifie pas non-plus d'être insultant. Cela termine un dialogue et clive les intervenants.

Et enfin, nous ne sommes pas entre nous. Tout visiteur peut lire, et ce forum n'a pas vocation à être catalogué parmi les activistes intégristes. droit au corps et stop circoncision québec portent ce projet et ont par ailleurs une réputation sérieuse à perdre, en cautionnant ce genre de dérapage.

J'ai réactivé les messages de timoté16, mais j'y ai censuré les passages outranciers. Par contre, je l'ai bloqué. Nous n'avons simplement pas le temps de gérer ce genre de situation. Sa façon d'argumenter et de procéder est, à mon avis, contre-productive et préjudiciable à notre projet d'informer et de gagner le grand-public. Bref, ce n'est pas la nôtre. Et enfin, ceci est une institution privée, les animateurs fixent le cadre dans lequel un débat fructueux leur semble possible.
Signature de ”caillou“ Caillou, la cinquantaine entamée, intact.

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 953

Date d’inscription: 18.01.2014

Localisation: Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

  • Envoyer un message privé

14

02. 02. 2014, 21:21

Si ce forum est à visée grand public, c'est bien de l'annoncer. C'est justement les conditions d'utilisation inhabituelles qui m'avait fait penser à un forum interne de militants. Les contraintes fortes sur les mots de passe des comptes vont dans le même sens. Les noms de certains membres aussi. Le nom du site également.

Je ne doute pas que, passée la phase de préparation du site, s'occuper d'un forum donne plus de travail que pour un site web classique.

Cette idée de forum grand public explique le refus des termes excessifs. Tant qu'il ne s'agit pas de message totalement hors sujet, comme des publicités, éditer les messages et éventuellement mettre en garde leur auteur, y compris par un blocage temporaire, me semble la meilleure solution. Évidemment, elle prend du temps.

En espérant toutefois que timote16 ne soit pas trop découragé et puisse plus tard participer de manière constructive et acceptée aux discussions, tout particulièrement si le 16 de son pseudo est en relation avec son âge (ce qui pourrait expliquer son vocabulaire sans nuances pour des choses qui lui tiendraient vraiment à coeur).

Sinon, j'ai appris l'existence de ce forum via un autre membre qui est comme moi sur doctissimo. Pour les thèmes "circoncision" et "prépuce et phimosis" de ce forum médical, plusieurs membres insistent pour présenter la circoncision comme la meilleure solution à tous les problèmes et lorsque des solutions alternatives sont évoquées, pour que la personne concernée aille voire un urologue plutôt que de faire confiance à ceux qui la renseignent sur le forum.

Et si un nouvel inscrit (assez souvent ado) pose des questions pour savoir s'il n'y a pas mieux que la circoncision dans son cas, ou émet des craintes par rapport à celle-ci, il essuie les moqueries des pro-circoncision qui le soupçonnent d'être un clone de celui qui m'a parlé de ce forum-ci (sachant que je pourrai aussi être l'un de ses clones), l'idée étant qu'un seul activiste, deux maxi, beaucoup plus jeune que l'âge qu'il affiche dans son profil, utilise massivement les multi-comptes dans le but de faire les questions et les réponses et de squatter le forum circoncision pour ne parler que de solutions alternatives qui n'existent que dans sa tête.

Par rapport à ça, un forum grand public parlant d'alternatives à la circoncision a sa place. Je ne sais pas comment c'est vu au Québec où la mode de la circoncision à la naissance sans raison religieuse venu des états-unis doit être plus implantée qu'en europe avec pour conséquence, un mouvement intactiviste plus fort. Mais pour l'europe francophone, stopcirconcision.com me semble un nom militant. Pour faire plus grand public, quelque-chose comme alternative-a-la-circoncision.(???) irait mieux.
Signature de ”bech“ Parce qu'en france aussi, certains sont circoncis sans l'avoir choisi
http://nouvellepeau.free.fr/
le premier site web en français dédié à la restauration du prépuce.

Messages: 631

Date d’inscription: 15.12.2013

Localisation: Paris

Travail: Progressiste

  • Envoyer un message privé

15

02. 02. 2014, 22:40

Bech,

on a tout essayé avec Timoté... Je lui avais dit ok pour qu'il participe à se forum s'il se tenait bien : ça n'aura même pas duré une semaine !

A propos, il n'est pas circoncis. Peu importe d'ailleurs, ses propos sont violents et on n'en veut pas ici.

Ce forum est dédié aux personnes négativement impactées par leur circoncision ainsi que celle de leur partenaire ou aux personnes qui sont pour le droit à l'intégrité génitale de tous les êtres humains et donc contre la circoncision non thérapeutique imposée aux enfants. La seule condition étant de respecter les conditions d'utilisation comme l'a rappelé caillou, c'est-à-dire en gros de dialoguer dans le calme, sans violence.

Timoté étant incapable de se contrôler (et particulièrement lourd), tant pis pour lui. Ce n'est pas un hasard s'il se fait bannir de tous les forums où il s'inscrit. Un moment donné, il faut se remettre en question...

Quoi qu'il en soit, nous sommes très content de ta présence parmi nous bech ! :thumbup:

Le forum va se développer petit à petit et nous espérons conserver une bonne qualité de discussion :)
Signature de ”Nicolas“ Mon corps, mon droit ! - Ma restauration du prépuce.

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 232

Date d’inscription: 23.01.2014

Localisation: Valbonne

Travail: Informaticien

  • Envoyer un message privé

16

03. 02. 2014, 11:06

HAAAaaaaa!!!!! Timote !!!!

Il a pas changé d'un iota, toujours fidèle à lui même. Je me demandais, en suivant cette discussion, jusqu'où ça irait !
Connaissant un peu le laron, je savais que ça pouvait durer des plombes :wacko: , mais la réaction, et la sanction ne se sont pas fait attendre et c'est tant mieux.
Je n'ai rien contre lui, mais il ne sait pas modérer ses propos et j'avoue avoir été un peu inquiet de sa présence sur ce forum.

Pour reprendre le sujet, je considère les parents comme étant souvent les premiers fautifs de la circoncision. Alors oui, il y a de la désinformation mais quand même. C'est tellement plus pratique et rapide de couper que de prendre le temps, pendant des jours/mois, de décalotter son fils.

J’hallucine pour ma part, de lire que certains ne se sont décalottés qu'a l'adolescence ! J'ai commencé à décalotter mon fils dès les premiers bains, tout les jours, petit à petit et sans douleurs. De plus, si on commence assez tôt, le gland n'est pas encore bien gros et ça force moins. Si mon fils avait du le faire par la suite, vu la taille du gland, il aurait souffert ! :wacko:
Il a donc pu décalotter très tôt, et malgré quelques petits problèmes tout à fait normaux et banals et qui ne nécessitaient en rien une circoncision (petites infections, démangeaisons, rougeurs souvent liés d'ailleurs à un manque d'hygiène) il a maintenant, une superbe verge intacte et j'en suis très satisfait, et lui aussi apparemment :)

Allez les parents, un petit effort, pour vos enfants ...
Signature de ”Diabolo“ Le prépuce n'est pas l'emballage, c'est la friandise !!!

"No pain, no gain !"

Argh, plus d'encre dans le clavier...

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 953

Date d’inscription: 18.01.2014

Localisation: Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

  • Envoyer un message privé

17

03. 02. 2014, 13:09

Pour Timote, en plus de l'explication publique de Nicolas, j'ai eu fes détails par messages privés qui coincident avec tes propos. Donc, je considère l'affaire réglée.

Pour le décalottage, il doit y avoir une différence importante entre faire ça en douceur dans un bain comme tu le préconises et davantage "à l'arrache", comme ça peut arriver ailleurs.

Mais selon d'autres avis un décalottage trop précoce ou/et trop forcé peut favoriser l'apparition d'un phimosis cicatriciel.

Pour ma part, mon premier décalottage (douloureux) a été fait à l'age de 9 ans par un médecin peu avant ma circoncision. Si je regête qu'une petite douleur au méat urinaire (si j'ai bon souvenir) ait mené à une intervention aussi radicale, en revanche, je n'ai pas de reproche à faire à ma mère et ma grand mère qui s'occupaient beaucoup de moi mais ne me décalotaient pas.

Un échange de point de vues entre toi et fw190a (+ tous ceux qui voudront) pourrait être intéressant sur ce point. Je vais même créer la discussion.
Signature de ”bech“ Parce qu'en france aussi, certains sont circoncis sans l'avoir choisi
http://nouvellepeau.free.fr/
le premier site web en français dédié à la restauration du prépuce.

Messages: 232

Date d’inscription: 23.01.2014

Localisation: Valbonne

Travail: Informaticien

  • Envoyer un message privé

18

03. 02. 2014, 13:32

Mais selon d'autres avis un décalottage trop précoce ou/et trop forcé peut favoriser l'apparition d'un phimosis cicatriciel.

En fait, les premiers exercices étaient plus des "massages" que des essais de décalottage.
Il y a des adhérences qu'il faut ramollir et avec le temps, on gagne des mm jusqu’à décalottage complet et sans aucune douleur.

Il y a bien évidemment des cas où cette technique seule ne marchera pas, mais dans la plupart des cas ça pourrait le faire :D

Pour ma part, mon premier décalottage (douloureux) a été fait à l'age de 9 ans par un médecin peu avant ma circoncision. Si je regête qu'une petite douleur au méat urinaire (si j'ai bon souvenir) ait mené à une intervention aussi radicale, en revanche, je n'ai pas de reproche à faire à ma mère et ma grand mère qui s'occupaient beaucoup de moi mais ne me décalotaient pas.

C'est sur que pour une femme, c'est pas évident ! La mienne m'a mis au jus d'entrée : "le décalottage c'est pour toi, moi j'ai pas de bite !!!" 8|
Heeuuu, chérie, mais moa j'ai pas de prépuce ! :huh: :D

Mais tout c'est bien passé !! :thumbsup:
Signature de ”Diabolo“ Le prépuce n'est pas l'emballage, c'est la friandise !!!

"No pain, no gain !"

Argh, plus d'encre dans le clavier...

Messages: 631

Date d’inscription: 15.12.2013

Localisation: Paris

Travail: Progressiste

  • Envoyer un message privé

19

03. 02. 2014, 15:37

Il faut arrêter avec cette pratique du décalottage, qui est inutile et dangereuse, suite de la discussion ici : Faut-il décalloter un jeune enfant ?
Signature de ”Nicolas“ Mon corps, mon droit ! - Ma restauration du prépuce.

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 84

Date d’inscription: 11.01.2014

Localisation: Bruxelles

Travail: laboratoire

  • Envoyer un message privé

20

04. 02. 2014, 20:54

Je voudrais rajouter quelque chose.


Je suis naturiste, je le pratique en famille Nous constatons que les garçons entre 3 et 12/13 ans lorsqu’ils sont nus à la piscine sur la plage…tout les garçons sans exceptions ont comme réflexe : régulièrement s’ étirer le prépuce vers l’extérieur du corps, ce qui explique des prépuces longs étroits et en trompette.

Il s’agit d’un geste inné, naturel, non appris, les parents constatent, les grands parents constatent, personne ne leur dit rien, ne leur fait pas de commentaires, aucune interventions.(Quoique les personne les plus étonnées sont les grands-mères).

Ce geste n’existe pas chez les filles.

Ce faisant, l’étirement du gland et du prépuce n’ayant pas les mêmes caractéristiques d’élongations,ils décalent la peau intérieure du prépuce et la peau extérieure du gland, ce sont des micro ruptures de l’epithélium, sans la moindre douleur.( appelé aussi adhérences)

Ce phénomène n’est plus visible au-delà de 13 ans, cela veut dire que à partir de 12/13 ans le fourreau préputial est devenu mobile, et, avec la montée de taux d’hormones, le jeune va se prodiguer des caresses dans l’autre sens ( mouvement de relation sexuelle de plus en plus vigoureux), qui finira par dilater l’anneau préputial et décalotter.

La vitesse à laquelle il va résorber son phimosis dépend de la concentration d’hormones mâles dans le sang et de ses masturbations, cela peut être à 16ans comme à 18ans...

Pourquoi, faut il que les pédiatres décalottent dans les hurlements des enfants de 3, 6 ans ???au lieu de laisser la nature et les hormones faire leur travail ?

Les garçons n’ont-ils pas droit à grandir à leur rythme, pourquoi aussi l’acharnement des médecins scolaires pour décalotter à tout prix dans la douleur, la tristesse, et l’envie de vengeance du jeune?

Les médecins parlent pudiquement ‘’d’un geste technique mal interprété’’.

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 631

Date d’inscription: 15.12.2013

Localisation: Paris

Travail: Progressiste

  • Envoyer un message privé

21

04. 02. 2014, 21:14

Tout à fait d'accord FW : il faut laisser faire la nature :!:
Signature de ”Nicolas“ Mon corps, mon droit ! - Ma restauration du prépuce.

Messages: 146

Date d’inscription: 30.11.2016

Localisation: Montpellier

  • Envoyer un message privé

22

16. 03. 2017, 12:49

Salut je viens de tomber sur cette discutions et j'en profite pour poser quelque question , déjà c'est quoi cette histoire de décalotage forcé ? ?(

Parce-que moi personnellement j'ai étais circoncis a 7 ans , mais je n'est pas de souvenir que mes parents ou un médecin scolaire est toucher mon sexe , et mes potes intact je pense pas non plus qu'ils se soit fait toucher par des médecin aussi c'est bizarre cette pratique sa se fait toujours ?

Mes parents m'ont dit qu'ils n'ont jamais essayé de me décalotter car ils trouvais sa malsain et inutile , bon par contre après ils m'ont découpé sans pitié mais bon :thumbdown:

En plus je ne comprends pas bien le débat si il faut décalotter ou pas l'enfant , les intactiviste au USA disent tous qu'ils ne faut pas essayer de decaloter et laver juste ce qu'ont voit , et d'autre disent qu'ils faut décalotter mais en douceur toujours un petit peu je comprend plus :|
Signature de ”Joe Joe“ Mon prépuce est mien , il n'appartient pas a mes parents , pas a la société , ni a un livre " sacré " , il appartient a moi et a moi seul.

Messages: 769

Date d’inscription: 06.10.2016

Localisation: Savoie

Travail: Chef d'entreprise - Commerçant

  • Envoyer un message privé

23

16. 03. 2017, 14:25

Et oui malheureusement certains dans le corps médical s amusent à faire des décalottages forcés. Ce fut mon cas par ma pédiatre à l époque du coup ça endommage ton prépuce. Génial non ?
Signature de ”OCP66C4“ Le retour à la normalité est lancé :thumbup:

:!: Alternative solutions only :!:

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 146

Date d’inscription: 30.11.2016

Localisation: Montpellier

  • Envoyer un message privé

24

16. 03. 2017, 19:34

A d'accord OCP66C4 , mais cette pratique ce fait avec l'accord des parents ou en cachette ? Parce que c'est vraiment n'importe quoi
Signature de ”Joe Joe“ Mon prépuce est mien , il n'appartient pas a mes parents , pas a la société , ni a un livre " sacré " , il appartient a moi et a moi seul.

Messages: 769

Date d’inscription: 06.10.2016

Localisation: Savoie

Travail: Chef d'entreprise - Commerçant

  • Envoyer un message privé

25

16. 03. 2017, 20:07

Il n'y a pas d'accord spécialement avec les parents dans le cas d'une pédiatre cela se passe lors de la consultation devant les parents et souvent laissent faire car c'est le médecin.
Pour l'école les parents ne sont pas présents ils s'autorisent des actes hors de leur périmètre (pour certains pas tous ). Dans mon cas, mon fils n a jamais été touché et pas de décalottage n'a été réalisé au sein de la maternelle. Ils vérifient la vue, l'ouïe les fonctions motrices mais c'est tout. Ensuite tu reçois une lettre avec un rapport de tests.
Pour les pédiatres et médecins généralistes seul un contrôle visuel du kiki a été réalisé avec juste un test d'ouverture de l'anneau prepucial, pas de décalottage non plus. Il faut laisser l'enfant jouer avec son kiki.
Nous nous assurons seulement du "nettoyage". Aujourd'hui âgé de 8 ans, il s'en occupe tout seul comme un grand.
Signature de ”OCP66C4“ Le retour à la normalité est lancé :thumbup:

:!: Alternative solutions only :!:

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 146

Date d’inscription: 30.11.2016

Localisation: Montpellier

  • Envoyer un message privé

26

16. 03. 2017, 21:10

Super sa fait toujours plaisir d'entendre que les enfants sont intacts et qu'ils n'ont pas de problèmes , merci de m’éclairer sur cette pratique j'avais peur que ce soit systématiques ou quoi 8)

Bon je crois que j'ai le temps pour me poser la question mais bon je voulais en savoir plus , ont sais jamais pour plus tard
Signature de ”Joe Joe“ Mon prépuce est mien , il n'appartient pas a mes parents , pas a la société , ni a un livre " sacré " , il appartient a moi et a moi seul.

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

OCP66C4 (16.03.2017)

27

16. 03. 2017, 21:44

Oui ça se fait toujours, nous avons eu une maman dernièrement dont on a décalotté de force le bébé à la maternité et en France !!

On en a d'autres qui disent que le bout de chou saigne en rentrant de chez le pédiatre....


Lire cette article :

Phimosis, décalottage forcé : interview du docteur Beaugé


Je n'ai pas tout lu ce qu'à dit Timoté que je connais par cœur mais il dit une chose juste : on laisse le bonhomme faire tout seul.
On sait bien que les petits garçons tripotent souvent leur zizi. Et bien c'est justement pour doucement enlever les adhérences naturelles.
Signature de ”Marie“ Toujours en deuil de mes joujoux préférés.

Mon témoignage

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 953

Date d’inscription: 18.01.2014

Localisation: Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

  • Envoyer un message privé

28

16. 03. 2017, 22:41

Joe Joe a déterré un vieux sujet du début du forum.

J'en ai profité pour le relire.
Indépendamment de l'avis qu'on peut avoir sur timote16 que j'avais découvert à cette occasion et qui, effectivement, ne cherche pas à rester "politiquement correct" dans ses propos, le sujet qu'il a ouvert sur le mot "mutilation" est intéressant.

Mais à mon avis, ce qui compte, c'est le résultat final.

Dans nos pays civilisés, on ne coupe pas les jambes des gens pour le plaisir. Mais il arrive qu'on le fasse.

Pour moi, quelqu'un qui naît avec 2 jambes et se retrouve plus tard avec une jambe en moins est mutilé.

Ensuite, si la jambe est complètement écrasée, la couper peut éviter une infection généralisée. Il peut y avoir aussi de grosses hémorragies qui peuvent entraîner la mort si on laisse saigner pendant quelques dizaines de secondes. Donc, dans le 2ème cas, on obture les vaisseaux sanguins en urgence et de toutes façon, on enlève le membre qu'on ne saurait pas réparer et qui est trop endommagé pour guérir tout seul.

En admettant que ce soit plus l'accident qui a endommagé la jambe que le fait de l'enlever qui soit une mutilation, le résultat final est que la personne a une jambe en moins et se retrouve mutilée.

Pour revenir à nos prépuces, il est arrivé qu'un "sans-culotte" enfile un jean sans rien dessous et, dans la précipitation, se coince le prépuce dans la fermeture éclair. Si le prépuce est trop endommagé, on le circoncit. Il y a eu aussi sur doctissimo quelqu'un qui a dit avoir été circoncis après un accident de moto avec des éclats de métal dans le pénis.

Dans ces rares cas, la circoncision peut être médicalement justifiée.

Quant à la circoncision religieuse, c'est un choix parfaitement honorable lorsqu'un garçon suffisamment âgé (16 ans minimum dans ce cas) ou un homme adulte, la choisit pour lui même en fonction de ses croyances et sans pression extérieure.

Au niveau du résultat maintenant, l'enfant qui est circoncis à cause de la religion de ses parents, l'ado ou l'adulte qui en fait volontairement le choix, le circoncis à la naissance par mode médicale ou plus tard pour un phimosis qui aurait pu être traité autrement et l'accidenté dont le prépuce est en lambeaux ont tous un point commun : un élément de leur anatomie a été modifié et a perdu certaines caractéristiques qui n'ont pas été compensées par autre-chose comme une prothèse. Ils sont donc mutilés.

En résumé :

Tous les circoncis sont mutilés.

Il peut y avoir de rares cas, tous justifiés médicalement, où la mutilation (ou sa plus grande part) n'est pas causée par la circoncision, mais par un événement antérieur.
Signature de ”bech“ Parce qu'en france aussi, certains sont circoncis sans l'avoir choisi
http://nouvellepeau.free.fr/
le premier site web en français dédié à la restauration du prépuce.

1 membre a remercié l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Joe Joe (16.03.2017)

Messages: 769

Date d’inscription: 06.10.2016

Localisation: Savoie

Travail: Chef d'entreprise - Commerçant

  • Envoyer un message privé

29

17. 03. 2017, 22:20

Tous les circoncis sont mutilés.
Il va s'en dire. A partir du moment ou tu déformes ou tu modifies l'aspect originel du corps humain dans sa fonction mécanique c'est une mutilation.

Un jour un GUS va nous pondre une théorie comme quoi avoir 10 doigts ne sert à rien, on mutilera donc un maximum de personnes en coupant 1 doigt, reste donc 9. Suffisant. :thumbdown:

C'est aussi débile que la circoncision est pratiquée pour empêcher la masturbation des garçons. :thumbdown:
Signature de ”OCP66C4“ Le retour à la normalité est lancé :thumbup:

:!: Alternative solutions only :!:

2 membres ont remerciés l’auteur pour ce message.

Remerciements :

Marie (17.03.2017), Joe Joe (17.03.2017)

Social bookmarks